Découvrez les avis de nos clients ! (Note : 4.2/5)

Voiture sans permis : vous faut-il une assurance auto ?


L’industrie de la voiture sans permis (VSP) fait un retour fracassant en France. Ces voiturettes sont, certes, très utiles, mais faut-il une assurance pour les conduire ?


Pleine croissance pour les VSP en France !


Les années 2020 seront la décennie des voitures sans permis (VSP). Avec 7% de croissance des ventes en 2019, la VSP fait un retour fracassant sur le marché automobile français. Ces voiturettes faciles à identifier sont définies par l’article R431-4 du Code de la route. Elles ont notamment trois caractéristiques :
  • Elles possèdent une vitesse maximale ne pouvant excéder les 45km/h
  • Ce sont de petits formats : des cylindrées de 50cm³
  • Elles ne peuvent transporter que deux personnes à la fois
  • Bonus : de plus en plus de VSP adoptent un régime partiellement ou totalement électrique (c’est toujours un plus pour l’environnement).

Les VSP étaient autrefois réservées aux retraités ne pouvant se déplacer à la campagne. Aujourd’hui, ce marché a bien changé : deux tiers des utilisateurs de VSP sont des actifs. Ces véhicules intéressent également les adolescents (entre 14 et 18 ans), qui ne peuvent pas encore passer le permis de conduire et dont les parents craignent pour leur sécurité. Le VSP est donc pour certains une bonne alternative aux scooters.

Alors, comment expliquer cette révolution ? On peut d’abord invoquer le prix et la difficulté de passer le permis de conduire aujourd’hui. Entre les escroqueries en tout genre, et les examinateurs impossibles à satisfaire, les consommateurs finissent par se décourager, et tentent de trouver des solutions alternatives.

Par ailleurs, même en ayant le permis en poche, la conduite dans les centres-villes devient de plus en plus difficile. À Paris, par exemple, la multiplication des voies de bus, de vélo, de sens unique, ainsi que la piétonnisation des berges, transforme la conduite en épreuve d’endurance. En bref, conduire en centre-ville c’est devenu une véritable gageure.

Dans ce contexte, même les conducteurs expérimentés peuvent avoir des accidents, se retrouver malussés, ou encore voir leur contrat d’assurance résilié. Il est même possible de voir son permis de conduire suspendu. Le contexte est rude pour tous les conducteurs, même pour ceux qui prennent le volant depuis plusieurs années.

Pour les malchanceux, la VSP peut constituer une solution alternative très attractive. Ces petites voiturettes passe-partout facilitent grandement les déplacements en ville. Il est également beaucoup plus aisé de se garer (finis les créneaux !). Plus qu’une solution temporaire, la VSP peut vous faire retrouver l’amour de la conduite, ainsi que votre assurance au volant.


Assurance auto et obligations des VSP


Mais faut-il une assurance auto pour conduire une VSP ? Effectivement, oui. En France, tout véhicule motorisé doit être assuré. Lorsque vous prenez le volant, il vous faut, au minimum, souscrire à une garantie responsabilité civile (RC). Suite à une résiliation, si vous êtes malussé, ou bien que votre permis ait été suspendu, SOS Malus a peut-être la solution pour vous. Il vous est possible en effet d’opter pour la VSP, et de souscrire à notre assurance. Nous proposons trois formules, qui s’adaptent aussi bien aux voitures classiques qu’aux VSP :
  • La formule 1 inclut la responsabilité civile, l’insolvabilité des tiers, et l’assistance zéro km. Cette assistance vous garantit une réparation, même si vous êtes tombé en panne en face de chez vous. Les deux autres formules incluent également ces options
  • La formule 2 couvre, en plus, les vols, incendies, et bris de glace, ainsi que les attentats et les catastrophes naturelles
  • Enfin, la formule 3 couvre toutes les options des deux premières, mais inclut également les dommages tous accidents.

Évidemment, le montant de l’assurance ne sera pas le même en fonction de la formule que vous choisirez.

Si vous êtes intéressé par nos offres, regardez nos devis d’assurance pour VSP. Vous pouvez effectuer un devis en moins d’une minute !



conseillers

Des conseillers experts
sur une unique plate-forme en France

pas de frais

Devis gratuit
et sans engagement

35 ans

35 ans
d'expérience

cinq cent mille

500 000 assurés en situation
délicate ont déjà choisi SOS Malus




J.P. Labalette, inventeur de l'assurance malus.

Né de l'idée forte que les conducteurs en situation délicate n'avaient aucun recours efficace en cas de perte d'assurance auto, SOS MALUS a su réunir des assureurs solides,
engagés et responsables pour apporter de nouvelles solutions d'assurance auto. Nous avons inventé, créé et développé l'assurance malus depuis 1979.



allianz
mondial
serenis
swisslife
mondial
carglass